Catégories
Uncategorized

Comment se déroule un baptême de l’air en ULM ?

Considérés comme un moyen sûr, simple et peu coûteux pour faire un baptême de l’air, les ULM (Ultra Léger Motorisé) sont en général dotés de deux sièges dont l’un pour le pilote qui gérera la navigation, et l’autre pour celui qui est baptisé et a l’opportunité de profiter de la vue des paysages en 360°. Ici, nous vous donnons un aperçu d’une expérience de ce genre de vols en plein air afin de vous défaire des idées reçues.

Description générale d’un baptême de l’air en ULM

Qu’il s’agisse d’un baptême de l’air en paramoteur (voile souple, type parachute), en multi-axe, en pendulaire (voile rigide), en autogire, en ballon à air chaud ou en hélicoptère ULM, la sensation de voler en toute liberté et d’observer de nouveaux paysages est quasiment la même, et les principales étapes ne changent point.

  • Le décollage

D’abord, vous devez avoir un aéronef ULM ou en louer un, avoir un bon pilote et choisir une date où la météo est favorable. Vous vous installez ensuite dans l'aéronef avec votre pilot qui vous fait part des conseils de sécurité (ceinture de sécurité, position du parachute de secours, port du casque sur les oreilles…), et effectue les derniers réglages. La durée de vol peut durer de 15 minutes à 5 heures selon votre budget pour la quantité de fuel disponible dans le réservoir. Enfin, le pilote met les gaz et après des tours de pistes sur 1 millier de mètres environ, l'aéronef décolle.

  • Le vol

Beaucoup plus légers que les avions habituels, les ULM naviguent avec élégance. Étant à quelques milliers d’altitude, le pilote peut ensuite s'enquérir auprès de vous, du trajet que vous souhaitez effectuer. Il peut toutefois l'avoir fait avant le décollage.

Vous pouvez ensuite, lors du vol, observer des paysages multiples et variés par des vitres transparentes, ou si l'aéronef possède des portières et que vous le souhaitez, vous pouvez les ouvrir. Aussi, si vous le souhaitez, le pilote peut vous laisser diriger l’avion pendant quelques instants. Afin de rendre l’expérience plus excitante, le pilote peut effectuer des voltiges tels que des loopings.

  • L'atterrissage

Vous observerez que le temps s’écoule très rapidement et que vous êtes déjà sur le chemin de retour. Le pilote, s’il est patient peut vous décrire les moindres détails de ses actions telles que se placer face à la piste, réduire les gaz, veiller à avoir le vent de face comme au décollage et à ce que la vitesse soit inférieure ou égale à 65 km/heures afin de pouvoir atterrir correctement. Une fois l'atterrissage terminé, vous n’aurez qu’une seule envie : celle d’y retourner.

Une bonne dose d’adrénaline et de plaisir

C’est une expérience fantastique à vivre. Le décollage peut être un peu impressionnant avec le vent qui vous frappe mais au bout d’un certain temps, vous vous habituez et vous profitez pleinement de votre aventure. C’est une douce et belle expérience, vous n’avez point à craindre de ressentir une quelconque sensation de vertige. En raison de la sensation féerique éprouvée lorsque l’on est dans les airs, 100 % de ceux l’ayant déjà fait envisagent de le refaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *